7 mai 2015 Par Alexandra 18

Et si quelqu’un lui faisait du mal ?

Bonjour à tous. Un article plus personnel aujourd’hui, avec mes angoisses du moment et la peur des autres.

La peur des autres

Le monde dans lequel nous vivons me fait peur, de plus en plus peur.

Nous sommes de plus en plus entourés de déséquilibrés et je me pose beaucoup de questions.

Comment mettre nos enfants à l’abri de tout cela sans leur faire partager nos angoisses ?

Comment bien les protéger sans rentrer dans une psychose qui provoquera l’effet inverse ?

Est-ce égoïste aujourd’hui de vouloir un enfant en connaissant les épreuves auxquelles il sera confronté dans ce monde si individualiste ?

Les enlèvements, les viols, les violences verbales à l’école…

Dès tous petits ils sont déjà confrontés à la méchanceté et aux moqueries. J’ai beaucoup souffert à l’école et c’est une de mes plus grandes peurs que ma Mini-Crabe souffre et pire qu’elle le garde pour elle sans rien me dire.

Je veux instaurer très vite le dialogue et lui expliquer que quoi qu’elle ressente, quoi qu’elle vive, elle peut et même doit, nous en parler.

Je n’ai jamais osé dire à mes parents que je n’étais pas bien à l’école. Trop timide face à des enfants extravertis, je me sentais terriblement seule.

Les enfants sont le reflet de notre société et quand malheureusement je vois le comportement de certains parents, je comprends mieux.

Alors j’ai peur, peur de la mettre à la crèche, peur qu’elle ne soit pas assez solide pour encaisser les méchancetés qu’elle pourrait subir, peur que quelqu’un un jour lui fasse du mal.

Peur de mettre à l’école mon enfant

Doit-on pour les protéger en faire des mômes hyper durs, casse-cou, ceux qui n’ont peur de rien au risque de déformer totalement leurs personnalités. Y a-t’il un moule dans lequel les enfants doivent rentrer dès leur plus jeune âge ?

J’ai été, il y a deux mois, dans un centre parent-enfant et un petit garçon de deux ans a tapé sur la joue Mini-Crabe qui jouait tranquillement sans rien demander. La mère n’a rien fait…

Je l’ai regardée vraiment très méchamment en lui disant que si elle ne savait pas éduquer son enfant j’allais le faire pour elle.

Ca m’a angoissée pendant une semaine cette histoire.

Pourquoi en tant que parent, sommes nous si irresponsables devant la violence si jeune de nos enfants.

Ca me dépasse qu’on fasse des enfants sans même prendre la peine de les éduquer !

Etant donné que ce monde n’est pas là de changer, je vais certainement rester avec mes angoisses pendant un petit moment …

Je ferai tout pour être présente, à l’écoute et je m’efforcerai de l’éduquer le mieux possible.

Et vous, avez-vous aussi ce genre d’angoisses ?