10 septembre 2015 Par Alexandra 51

Se préparer à la halte garderie

Mettre bébé à la crèche

Bonjour les petits loups.

Et oui, ça y est, les plus grands ont pris le chemin de l’école et pour Mini-Crabe, qui a fêté ses 19 mois, c’est le grand saut vers la halte-garderie.

Bien sûr, travaillant depuis la maison, je pourrais la garder avec moi, d’ailleurs, s’il n’y avait que moi, c’est ce que je ferais mais ce serait bien trop égoïste.

Elle aime beaucoup les enfants et cela ne peut que l’aider à la préparer à la séparation qui suivra avec la première année de maternelle.

Ces derniers temps, notre relation est devenue encore plus fusionnelle, elle ne fait plus la sieste dans son lit mais en porte-bébé pendant que j’écris mes articles sur le blog et elle est non stop maman maman et encore maman.

C’est difficile pour moi aussi car n’ayant qu’elle, j’ai beaucoup de mal à la voir grandir.

Alors, le 17 septembre, jour de sa grande rentrée à la halte garderie pour deux après-midi par semaine, cela va être très difficile.

Je vais tout faire pour éviter de stresser et qu’elle ne le ressente. Les puéricultrices m’ont expliqué comment cela allait se passer et j’avoue avoir été quand même rassurée.

 

peur de laisser bébé

Peur de laisser bébé

Il y aura deux cessions de trente minutes, une avec papa et une avec maman. Nous resterons pour jouer avec elle à la halte-garderie puis, la troisième fois ce sera elle toute seule pendant 30 minutes puis, si tout se passe bien nous passerons à une heure puis une heure et demi…

Par contre, si elle ne réagit pas bien, on redescendra à 30 min.

J’angoisse vraiment pour elle, je ne l’ai laissée qu’une fois à mes parents pour une heure quand j’ai été chez le coiffeur et elle a hurlé à la mort pendant l’heure entière.

J’espère que le fait de voir plein de jouets et d’autres enfants pourra lui faire oublier notre absence.

Et vous, comment avez-vous vécu la première vraie séparation ?

Si votre enfant est en bas âge, quel mode de garde avez-vous choisi ?