21 janvier 2016 Par Alexandra 695

Malformation utérine utérus unicorne

Infertilité

Bonjour mes petits loups.

Il y un an, j’écrivais pour la première fois mon histoire et la découverte de ma malformation : l’utérus unicorne.

J’ai été vraiment surprise de voir le nombre important de messages et de commentaires réceptionnés et j’ai décidé de faire un point un peu plus complet sur la malformation de l’utérus unicorne et mon parcours de grossesse.

Il y a donc plusieurs malformations utérines : l’utérus bicorne, l’utérus cloisonné, l’utérus unicorne, l’utérus cordiforme.

Seulement 3% des femmes sont au courant de leurs malformations car la plupart du temps celles-ci ne sont pas recherchées. En effet, s’il n’y a pas de problème de fertilité ou des problèmes pendant la grossesse, il n’y a aucune raison de faire des examens complémentaires.

Je suis tombée enceinte à 23 ans et j’ai vécu une grossesse relativement normale. Puis, mon bébé est né prématurément et l’hôpital a décidé de faire une échographie de l’utérus.

Je trouvais ça ridicule car à chaque fois qu’on m’avait prescrit ce genre d’examen c’était pour me dire, au final, qu’il n’y avait rien.

A voir la tête de l’échographe pendant l’examen j’ai vite compris qu’il y avait un souci. Elle a regardé mon conjoint, puis moi, puis très doucement elle nous a dit qu’il me manquait une partie de l’utérus ainsi qu’une trompe.

utérus unicorne malformation utérine

Je l’ai pris comme une grande claque dans la tête, la première pensée que j’ai eu a été : pourquoi personne ne me l’avait jamais dit ?

Aujourd’hui, avec le temps, je me rends compte que si je l’avais appris adolescente, dans cette période si difficile, cela n’aurait pas été bon du tout.

Sur cet article, on va se consacrer un peu plus sur la malformation de l’utérus unicorne et de l’envie d’avoir un bébé.

Avec un utérus unicorne les chances de tomber enceinte ne sont pas anéanties mais c’est plus compliqué. En effet, vous avez deux ovaires mais une seule trompe. De ce fait, un mois sur deux, les chances de tomber enceinte sont minces.

C’est donc ce parcours de grossesse que je vais partager avec vous. Depuis 2 ans que Mini-Crabe est née je n’ai pas eu de contraception étant donné que nous aimerions que les petits n’aient pas trop d’écart.

J’ai eu un traitement de vitamines, puis je suis repartie dans des courbes de température pour au final revenir au point de départ car cela ne fonctionne pas.

Nous nous sommes donc lancés vers l’aide à la procréation, qui, au bout d’un moment, me semble inévitable.

Je ne suis pas prête à attendre deux années de plus car moralement, c’est vraiment compliqué. Nous avons rendez-vous le 10 Février et je mets vraiment beaucoup d’espoir dans celui-ci.

Maintenant, faisons un point sur les vraies problématiques de cette malformation :

  • L’utérus est réduit de moitié, bébé aura donc moins de place pour évoluer et il est probable qu’il se place en siège et que l’accouchement se fasse par césarienne.

 

  • Le suivi de la grossesse sera plus sérieux avec des rendez-vous de contrôle plus fréquents.

 

  • Les risques de fausses couches sont malheureusement plus présents.

 

Vous êtes actuellement enceinte et vous ne savez pas vraiment comment gérer votre stress avec cette malformation ?

Je vous conseille plusieurs choses :

  • La première : la relaxation, cela vous fera le plus grand bien.

 

  • La deuxième : prendre rendez-vous le plus tôt possible avec votre gynécologue pour faire un point sur toutes vos questions et vos peurs, n’hésitez pas à prendre une feuille et un crayon et à tout noter auparavant, il vaut mieux y passer 15 minutes de plus et sortir du rendez-vous avec toutes les réponses nécessaires.

 

  • La troisième : le repos, essayez de vous ménager le plus possible tout en gardant une activité pour vous, qui vous fait du bien. Vous êtes enceinte avec une malformation mais tant que votre médecin ne vous l’interdit pas vous pouvez continuer à vivre quasi normalement.

Depuis l’écriture de ce premier article sur les malformations utérines j’ai eu plus de 150 mamans et femmes qui sont venues partager avec moi leurs parcours et j’ai eu la chance de voir des femmes revenir en tant que mamans pour m’annoncer la naissance de leurs petits bouts.

J’espère vous avoir un petit peu aidé à comprendre votre malformation.

Et vous, comment auriez-vous vécu si vous aviez appris cette malformation ?

Si vous avez une malformation utérine, comment le vivez-vous ?