Psychologie Rester Femme

Chronique besoin de parler

Coucou les loulous. Notre chronique besoin de parler revient déjà sur mon blog de maman. Pour mes nouveaux, je vous explique son déroulement : dans cette chronique, vous pouvez tout nous dire, vous livrer sur ce qui vous touche, vous blesse, vous amuse, vous fait du bien, soit avec votre nom ou en anonyme, c’est vous qui décidez.

Besoin de parler, de se confier

Alors que nous avons tous besoin d’un exutoire, on ne sait pas toujours à qui se confier quand l’ami, la sœur ou la personne confidente, n’est pas disponible.

De mon côté, ce dernier mois a été compliqué. En effet, grâce au blog, j’ai pu développer mon métier de community manager et de rédactrice web mais il a fallu trouver un rythme et la fatigue s’est très vite installée.

Travailler de la maison est juste un vrai bonheur mais Mini-Crabe veut souvent attirer mon attention et au final je me lève souvent et je finis par ne pas être très productive. J’ai eu un gros coup de mou car je me sentais épuisée pour au final : n’avoir rien fait. Puis, je me suis rendue compte que je perdais beaucoup d’énergie à me mettre une pression à vouloir toujours faire plus et toujours faire mieux.

Alors, je travaille toujours autant mais je travaille mieux dirons nous.

besoin de parler

Puis, ce mois-ci, ce sont les 70 ans de mon papa et je dois bien l’avouer : je le vis très mal. Bien sûr il ne le sait pas, bien sûr je ne lui dirai pas mais j’ai beaucoup de mal à le voir vieillir et avec son diabète, je me dis qu’un jour je le perdrai et je ne suis pas prête pour tout cela.

Tout cela a fait que ce mois de mai n’a pas bien commencé mais je compte bien reprendre du poil de la bête et inverser cette tendance car au final je suis une femme très sensible mais une femme de caractère et je déteste me sentir si faible moralement.

Et vous, qu’avez-vous à me raconter de votre quotidien ?

Y’a t-il quelque chose qui vous touche particulièrement ou avez-vous tout simplement besoin de parler ?

A très vite pour une nouvelle chronique.

12 commentaires

  1. Sophie Strzerzynski a dit :

    Holà !
    Je haie les vendredi 13 car il m’arrive que des merdes durant la semaine ou ce jour-là. Et en mai, cela n’a pas fait exception.
    Je suis fatiguée physiquement et mentalement. Le boulot me prend bcp de temps. Je fais des déplacements que je n’ai jamais demandé (Je dois aller sur des sites qui se situe à plus de 300km de cher moi…). On doit faire mais rien demandé en retour. Et ma fille à décidé depuis 2 semaines de se réveiller durant 30min à 1h du matin vers minuit : Je la retrouve debout dans son lit pétant la forme !
    Conclusion de l’histoire : Bah trop c’est trop ! J’ai eu un accident de voiture. Je m’en suis sortie avec juste un bleu (30cm sur 10cm!) et qql plaies , et de la tôle cassée. Bon bien sur j’ai pris 2 jours de repos car j’ai eu très peur ! Et maintenant je cogite….
    Mais heureusement, nous avons fait les 1 an de ma fille et cela m’a fait chaud au coeur. Il est ou le Bonheur ? Qd je vois Constance, je l’ai trouvé 🙂

    1. Alexandra a dit :

      La fatigue, le stress mais heureusement ce n’est presque que matériel. Je n’ose même pas imagine votre peur 🙁 J’espère que vous allez vite vous en remettre. Oh oui, nos enfants, nous font très vite oublier les tracas de notre tête même si à une heure du matin on a envie de criser 😉

  2. Agnes a dit :

    C’est une chronique que je trouve intéressante et utile.

    1. Alexandra a dit :

      Merci beaucoup Agnes, on a tous un jour besoin d’un petit endroit pour décompresser.

  3. Bonjour, comme j’ai besoin de me confier et pas d’oreille attentive autour de moi et bien je vais en profiter pour mettre ici quelques confidences,peut être ça ira un peu mieux après. J’ai perdu mon beau frére de 36 ans d’une leucémie le 13 fevrier :-(,on ne m’avais pas prevenu de son deces,mais je l’ai sû par intermediaire et depuis de savoir qu’il est plus là,que ma petite sœur de 30ans veuve apres 6mois de mariage souffre et bien j’ai tres mal au cœur pour elle,elle se retrouve seule sans enfants car ils arrivaient pas a en avoir, j’ai tres mal et mal d’être en froid avec mes 2 soeurs et mon papa qui ne veulent pas accepter mon couple avec mon epoux qui est tunisien et notre petite fille qu’on as eu il y as 14 mois,ils jugent sans l’avoir vû même une fois,juger a travers son origine et ça me fais mal. Puis s’en suis les problemes d’argent,car mon cheri est au chomage (et croyez moi vû tout ce qui se passe en ce moment,pour un magrebin trouver du travail devient difficile),je reprend mon dur travail en restauration en juillet,j’aurais bien pris 2ans de conges parental pour m’occuper de mes filles de 16ans et 14mois mais plus possible je dois retourner car financierement trop compliquer, des horaires pas facile ou parfois je vais juste croiser mes enfants surtout ma grande fille,car pas ou qu’un week end tous les 4 semaines soit samedi-dimanche ou dimanche-lundi….Et mon epoux qui est super mais qui depuis quelques temps ne dort plus la nuit,s’endort tres tard et se léve dans l’apres midi… pas facile. Sa famille lui manque beaucoup qui est en Tunisie et la mienne qui est en Picardie,que l’on voit jamais,pour ma famille qui veut pas venir,ils connaissent même pas mon “chez moi”,a part ma maman qui est venu quand ma 2eme avait 4 mois donc pour vous dire qu’elle la vu qu’une fois et pourtant pas de conflits avec ma maman(mes parents sont separer),mais pareil pour elle manque d’argent.
    La vie est pas facile.
    Merci a toi de nous laisser nous exprimer

    1. Alexandra a dit :

      Votre message me touche beaucoup car je suis très proche de mes parents et pour moi une famille est une famille et nous devons accepter les choix de l’autre.
      Vos parents ont le droit ne pas “l’apprécier” mais sans le connaître c’est très délicat…
      J’imagine qu’il en souffre aussi car ce n’est pas facile de se sentir rejeté.
      Avez vous essayé de leur écrire pour peut être donner votre point de vue c’est parfois plus facile que par téléphone ou en face à face.
      Vous pourrez ainsi exprimer votre souffrance par rapport à votre soeur et ce manque que vous vivez et qu’ils font vivre à vos enfants dont la petite puce de 14 mois.
      Si après cette lettre il n’y a aucun retour, je vous conseille aussi dur que ela soit de vous construire un temps sans eux car moralement vous allez finir par vous détruire.
      J’ai couru moi aussi très longtemps après une relation fraternelle que je n’ai jamais eu et c’est difficile de se construire après cela.

  4. Effectivement ton mois de Mai n’est pas terrible… Pour ma part beaucoup de chose se bouscule. D’une part mon congés parental des 6 mois arrive à son terme, heureusement dans un sens car au niveau finance on n’assure plus avec l’alloc, c’est déjà bien d’avoir ça en France mais c’est jamais assez. Donc il faudrait que je recherche un emploi, mais j’ai envie d’avoir une carrière cette fois ci et pas un boulot en supermarché comme avant. J’ai regardé plusieurs formations mais rien qui me donne vraiment envie sauf Community Manager (comme toi j’ai vu) qui correspondrait a ce que j’aime faire, d’où l’ouverture de mon blog aussi… mais aucunes embauches dans ma région et d’un autre coté j’aimerai engager le 2éme enfant en sachant que le jour ou j’aurai de nouveau un boulot ma conscience pro prendra le dessus et je ne voudrais plus avoir d’enfant de peur d’être mal vu. (évidemment essai bébé 2 depuis 4 mois mais rien). Voilà je vide mon sac…

    1. Alexandra a dit :

      Vider son sac fait un bien fou ! Et oui, c’est jamais assez, surtout avec les loulous …
      Faire carrière est un rêve que je comprends tout à fait pour le community management c’est un métier en or que tu pourras exercer en freelance mais tu as du voir, nous sommes beaucoup …. et il faut avoir un sacré courage et une expérience rassurante qui te permettra de te démarquer. Si tu le veux, je suis certaine que tu réussira mais tout cela te demandera du temps et de l’énergie.
      Pour le bébé 2, j’y suis depuis deux ans en essai et comme tu le dis je pense que la tête bloque pas mal le résultat. Vie pro, désir pro et vie personnelle, cruel choix …

      1. Ça me réconforte de ne pas être seule à être dans cette situation, la patiente est mère de vertus mais des fois notre patience est mise à rude épreuve! C’est en ne plus y pensant que ça se fera mais on y pense sans cesse! 😉
        Pour le boulot on verra… Ma tête par toujours vers milles solutions…
        En tout cas merci à toi, je trouve l’idée de partage génial! D’ailleurs je t’aurai bien piqué l’idée mais ça ne se fait pas.
        À bientôt !

        1. Alexandra a dit :

          Exactement plus on essaie de ne pas y penser plus on y pense je connais bien 🙂
          Merci pour ce compliment à toi d’imaginer autre chose pour ton blog je suis certaine que tu trouveras !

  5. CARINE MONTITON a dit :

    Coucou Miss, eh bien dis moi en effet ton mois de Mai n’a pas été extra mais j’aime pensé qu’après la pluie vient le beau temps alors je suis sûre que cela va s’améliorer. En ce qui me concerne, ce qui me touche en ce moment c’est l’amitié ! J’ai la chance d’avoir rencontré une très belle personne et toutes nos discussions me font un bien fou, du coup j’attend avec impatience le jour où enfin on se rencontrera. Sinon, j’ai aussi une super copine avec qui je continue malgré la distance une belle amitié débutée il y a 5 ans et j’espère aussi qu’on va se voir bientôt. Je suis sûre qu’elles vons se reconnaître 😉 Et pour finir, je dirais que la cerise sur le gâteau c’est l’amour que me porte mes enfants ! Voilà, je suis très sentimentale ce soir mais dans un monde cruel qu’est ce que ça fait du bien de se sentir aimée 😉

    1. Alexandra a dit :

      Oh oui l’amour fait tant de bien.
      C’est le bonheur de ce blog je rencontre chaque jour de belles lectrices qui deviennent de belles amies.
      Tu es mon petit soleil des réseaux sociaux et tu fais maintenant partie de ma petite vie <3

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *