5 juillet 2016 Par Alexandra 31

Maman Fatiguée Travailler De La Maison

Bonjour les loulous. J’espère que vous vous portez bien. Aujourd’hui, je souhaite revenir avec vous sur des périodes de ma vie pas très agréables mais que vous avez certainement vécues en tant que maman ou papa : le burnout du parent.

Maman Fatiguée Travailler De La Maison Pourquoi ?

Trop de boulot, trop de stress, trop de ménage, trop de crises et c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Ce sont des phases très désagréables et on a beau essayer de ce raisonner et de relativiser, la moindre petite chose sera accentuée par ce mal être épisodique.

J’ai vécu cette phase, il y a peu et c’est fortement agaçant surtout que j’ai un caractère fort qui ne se laisse pas abattre.

J’entends souvent que travailler à la maison ou bien encore être parent au foyer, c’est le rêve.

maman fatiguée travailler de la maison

Maman Au Foyer La Belle Vie ?

Bien sûr, nous voyons nos enfants H 24 ; nous les voyons grandir, jouer, vivre mais il y a aussi tout l’envers du décor : le ménage, le rangement à faire toutes les heures car avec des enfants, c’est comme si vous n’aviez rien fait, la lessive, le repassage, les biberons/repas, le re-rangement, les sorties, les loisirs…

Bref, quand on est maman ou papa au foyer on doit être le parent mais aussi la nounou, la femme de ménage, la cuisinière, la bonne amie, la bonne copine et quand vous avez un peu de temps un adulte à part entière.

Et oui, pas facile de trouver ce juste milieu. Mon travail de community manager et rédactrice web s’intensifie actuellement et entre les demandes de Mini-Crabe et l’entretien de la maison, cela a été un mélange explosif de trop.

Une période de blues qui, finalement, en lui mettant un gros coup de pied et en essayant de s’organiser autrement, a vite disparu.

Pour toutes les personnes ne comprenant pas ce sentiment d’épuisement en tant que “parent à la maison” n’oubliez pas que vous, vous avez une coupure : vous prenez la voiture, vous allez travailler, vous voyez d’autres personnes hors du cocon familial, vous échangez avec des adultes tous les jours.

Chose que votre femme ou votre mari ne fait pas forcément ; c’est ce cercle vicieux de “répétition” d’une journée parfaitement parfaite du lundi au dimanche qui en devient au final épuisant.

Voilà mes loulous pour ce petit partage.

Et vous, avez-vous déjà eu ce sentiment de “trop” ?

Si vous êtes actif, avez-vous du mal à comprendre la situation des mamans ou papas au foyer ?

A très vite.