30 août 2016 Par Alexandra 126

La famille recomposée et les relations fraternelles

Bonjour mes loulous. Aujourd’hui un article qui me tient à coeur avec la famille recomposée et les relations fraternelles.

La famille recomposée et les relations fraternelles pendant l’enfance

La relation fraternelle n’est pas souvent une chose aisée : entre jalousie, amour, maladresse et ambition personnelle, on a parfois du mal à faire sa place.

Quel est le rôle des parents dans tout cela ?

Une famille recomposée est-elle toujours synonyme de paix ?

Le rôle des parents :

Quand un enfant arrive dans la famille c’est généralement une source de joie, d’amour et de débordement d’émotion. On a tendance à se focaliser très vite sur ce nouveau petit être : la préparation de la chambre, la liste pour la maternité, le prénom ou bien encore sa future garde robe.

L’aîné de la famille peut se sentir mis à l’écart par cette attention, qui, d’un coup, n’est plus centrée sur lui et nous voyons très souvent apparaître à cette période : caprices, pleurs et troubles du sommeil.

Tout cela est fait pour attirer votre attention, c’est comme un panneau « help » que ce petit être brandit.

Il est très important, pour vous parent, de communiquer avec votre enfant et cela, le plus tôt possible. Mettre des mots sur ses peurs, ses angoisses ou tout simplement ses questions.

Il faut qu’il comprenne et assimile que rien ni personne ne prendra sa place et que le cœur de son papa et de sa maman sont bien assez grands pour aimer très fort deux enfants.

Puis, c’est l’occasion de le responsabiliser. Un enfant aime se sentir utile et mis en avant.

Encouragez le, il pourra, par exemple, trouver le plus beau doudou du monde, le tout premier biberon ou bien la tenue de naissance.

La famille recomposée et les relations fraternelles pour l’adulte

La famille recomposée :

Une famille recomposée commence toujours par un désir de deux adultes de s’aimer et de reconstruire une famille.

C’est un double enjeu pour vous mais aussi pour votre enfant car il a connu une première peine comme la séparation de ses parents.

Vous devez créer une harmonie dans tout ce petit monde avec parfois des éducations différentes. Là, encore, la communication est le maître mot.

En effet, vous devez expliquer à votre enfant que papa est papa, maman est maman et que rien ni personne ne changera jamais cela.

Cependant, il existe d’autres personnes très intéressantes à découvrir regorgeant de qualités et qu’il peut être heureux sans pour autant avoir la sensation de trahir son autre parent.

Parfois, la discussion ne sera pas suffisante et la différence d’âge, le comportement de l’adulte ou bien encore le refus catégorique de l’enfant font virer en échec cette nouvelle famille.

Dans d’autres cas, un enfant unique va se trouver le frère, l’ami qui lui manquait et ce sera le début d’une belle grande amitié fraternelle.

La famille recomposée et les relations fraternelles mon expérience

J’ai manqué de cela, j’ai manqué d’un frère, d’une soeur, d’un confident, d’une amie. Il me manquait cette moitié qui aurait fait partie de moi et qui aurait tout su de moi.

Pourtant… j’ai bien une demie-soeur mais 13 ans de différence ont fait de nous des inconnues. Ma maman me demande souvent si j’en ai souffert petite. Oui, bien entendu, c’est difficile de le lui dire car cela lui ferait de la peine dans son coeur de maman mais, j’en ai souffert.

la famille recomposée et les relations fraternelles

*Dessiné par Djoe Les Mains

J’ai mis très, peut-être même trop longtemps, à faire ce deuil de cette relation inexistante. Je me voilais la face, je trouvais à chaque fois des explications puis, il faut dire que par la suite, je n’ai pas été l’ado parfaite…

Maintenant, nous sommes femmes. Femmes et mamans ayant chacune une famille, la différence d’âge ne devrait plus se sentir mais tout cela reste pour moi trop compliqué. Trop d’années de solitude, trop de tristesse, trop de non-dis et surtout un deuil de cette relation qui a déjà été fait. Cela a fait de moi cette femme forte et indépendante ne souhaitant plus de relation fraternelle.

C’est un sujet qui est bien délicat et que nous vivons tous de manière différente selon notre famille, notre éducation et notre entourage proche de l’enfance.

Dites-moi avez-vous des frères et soeurs ? Comment se passent vos relations fraternelles  ?

Avez-vous comme moi une demi-soeur ou un demi-frère ?

A très vite.

Alexandra de Mamantestavis