2 décembre 2017 Par Alexandra 5

Les relations humaines et l’individualisme

Bonjour mes petits loups. Aujourd’hui, un article personnel que j’ai besoin de partager avec vous. Nous sommes en 2017 dans une société où nous n’avons jamais été aussi proches grâce aux réseaux sociaux et pourtant …

Les relations humaines et l’individualisme : Des petites choses

Pourtant, nous avançons peu à peu vers un gouffre rempli d’égoïsme, d’individualisme et de colère.

Les relations humaines sont de moins en moins tendres et les amitiés ne tiennent plus qu’à un fil.

Ce mois-ci, plusieurs histoires de broutilles m’ont complètement retournée.

Cela n’a rien à voir avec la blogosphère mais ça touche ma famille et je suis bouleversée. Quand mes proches sont touchés, je suis comme à vif. Alors, c’est comme si vous me persecutiez directement.

Comment en est-on arriver là ? Pourquoi en partant d’une chaîne qu’on partage ou bien d’une annulation de rendez-vous nous arrivons à la destruction d’une amitié vieille de plusieurs années ?

Pourquoi aujourd’hui, les rancoeurs prennent-elles plus de place que le positif et les souvenirs ?

Est-ce comme cela que nos enfants et petits-enfants vont évoluer ?

Comme dit souvent ma fille : les gens, c’est bizarre maman. Cette phrase prend tout son sens pour moi, je suis comme une petite fille dans un corps de femme ; dure à extérieur et très sensible à l’intérieur.

Petite, je me sentais plus proche des adultes que des enfants, aujourd’hui c’est l’inverse. Alors, je me sens bien dans leur univers si innocent et bien moins brutal que notre monde d’adulte.

Les relations humaines et l'individualisme

Les relations humaines et l’individualisme

Marion Blique, psychologue, nous dira qu’il faut arrêter les relations toxiques mais comment savoir avant la cassure que celle-ci peut l’être ?

Les relations humaines et l’individualisme : Notre Enfance

Et si au final nous attirions à nous, sans le vouloir, ces âmes âbimées pour reproduire le shéma de la petite enfance ?

Par exemple, petite, je me sentais étouffée par ma meilleure amie, tellement étouffée que j’en ai fait des cauchemars pendant plusieurs années. Aujourd’hui, je suis extrèmement exclusive en amitié et j’ai beaucoup de mal à partager ou à m’attacher à quelqu’un qui a déjà des amitiés très solides. J’aime ce cercle de deux sans ombre derrière.

Le cerveau humain est complexe et aujourd’hui mon coeur n’est pas en accord avec ma tête et pleure de ne pas voir, dans un monde qui tourne parfois si mal, de l’empathie envers notre prochain.

Et vous, que pensez-vous des relations humaines d’aujourd’hui ?

A très vite mes amours.