25 avril 2018 Par Alexandra 6

L’angoisse de la séparation est de retour

Bonjour les petits loups.

Aujourd’hui, je vais vous parler de mon mal du moment : l’angoisse de la séparation est de retour.

L’angoisse de la séparation est de retour chez notre enfant

En effet, depuis que Mini a failli perdre son frère à la naissance, son comportement a changé. Elle est devenue plus fragile et plus inquiète.

Par exemple : dès que son frère va faire un contrôle chez le médecin, elle panique en hurlant pensant qu”il retourne à l’hôpital.

Bien sûr, nous communiquons constamment avec elle pour lui expliquer mais aussi pour la rassurer. Je l’emmène avec moi pour lui montrer qu’elle n’a rien à craindre et que maintenant son frère est avec nous, en bonne santé malgré des bobos de bébé.

Cependant, rien n’est simple. Avec tout cela, elle a pris conscience que l’on pouvait partir dans les étoiles et surtout ne pas être toujours avec papa et maman. Nous avons créé autour de Mini un cocoon de protection la préservant de toutes les choses négatives mais aussi des choses pour lesquelles nous ne la jugions pas prête.

l'angoisse de la séparation est de retour

Malheureusement, je ne l’avais pas préparé au fait que je pouvais accoucher à 6 mois et demi de grossesse, ni à la couveuse, au fils, au médecin…

Tout au long de l’hospitalisation de Titou, nous lui avons expliqué ce qu’elle était à même de comprendre et n’avons jamais parlé de mort ou même de la perte de bébé.

Aujourd’hui, trois mois après, nous sommes revenus à ces mêmes angoisses qu’il y’a 2 ans et demi : la peur de la séparation d’avec maman.

l'angoisse de l'abandon

Par exemple : si je me prépare à aller à la pharmacie elle va se mettre à paniquer, hurler en disant qu’elle a besoin que je reste car elle a peur sans moi et que je ne revienne pas.

Petit à petit, nous instaurons de petites choses pour la sécuriser. Etant actuellement chez mes parents, je profite des moments qu’elle passe avec mamie afin qu’elle se rende compte que maman revient toujours.

La bienveillance avec les enfants

Tout au long de la journée et parfois même la nuit, je me montre bienveillante car je connais bien ce qu’elle vit, ayant moi même ressentie cette angoisse pendant de nombreuses années.

duo maman fille

Malheureusement, parfois entre la fatigue et le stress je ne suis pas à la hauteur. Je vais perdre plus facilement patience et je vais m’énerver car j’ai l’impression que tout ce que je peux dire ou faire ne change rien à la situation.

Du coup, demain, je l’emmène faire une nouvelle activité près des animaux en montant un poney puis je vais l’inscrire à la danse.

Nous recadrons les choses pour lui montrer que les bases protectrices sont toujours là et que papa et maman, malgré cette épreuve que nous avons tous vécu, protègent leurs enfants.

J’avais besoin aujourd’hui de partager tout cela avec vous, n’hésitez pas à me raconter vos expériences. En effet, je serais heureuse de les connaître car cela pourra certainement nous donner d’autres idées pour passer le cap plus facilement.

Et vous, avez-vous dû faire face aux angoisses de vos enfants ?

Je vous embrasse.

Alexandra de Mamantestavis