11 septembre 2018 Par Alexandra 7

Les coliques de bébé les astuces

Coucou les petits loups.

J’espère que vous allez tous bien.

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un gros bobo qui a touché mes deux enfants : les coliques de bébé.

Les maux de bébé

Tout d’abord comment les reconnaître ? Et oui, les premières semaines et les premiers mois, nous avons parfois du mal à comprendre notre nouveau-né : pleurs de faim, la couche ou bien encore un bobo, ce n’est pas toujours simple de le savoir.

Pour Mini-Crabe les coliques était caractérisées par de gros ballonnements et elle se tortillait et hurlait. Pour Titou de 7 mois, c’est très similaire : il se tortille, a des gaz et hurle.

Mais alors que faire ?

En tout premier lieu, je vous conseille de prendre rendez-vous chez votre pédiatre car tout cela peut cacher une allergie au PLV ou bien une intolérance au lactose.

De notre côté nous avons essayé avec nos deux enfants plusieurs méthodes qui j’espère vous aideront à soulager votre petit. Alors je ne suis ni médecin, ni spécialiste de la santé des petits, je ne suis qu’une maman qui partage avec vous ce qui fonctionne ou pas pour nous. En effet, chaque enfant est différent. Dans tous les cas prendre toujours un avis médical de votre pédiatre ou pharmacien.

Les coliques de bébé les astuces

Les coliques de bébé les astuces

La bouillotte pour bébé : C’est une méthode naturelle qui a aidé mes deux enfants. Le chaud soulage et aide les petits ventres à aller mieux. Attention à bien regarder la température.

Calmosine : Testé avec mes deux enfants, cela n’a pas été probant chez nous. Calmosine est une boisson apaisante à base de fenouil et de fleur d’oranger. Nous avons rapidement arrêté ne voyant aucune amélioration.

Les massages : Les genoux sur le ventre, en position grenouille cela aide bébé à calmer les douleurs. Ce n’est pas magique mais ça le soulage un temps.

Le Julep Gommeux : Préparation très ancienne, cela est le remède miracle pour nous. Une cuillère à café avant chaque biberon et le tour est joué. Le julep gommeux pourra se trouver en pharmacie, étant donné que c’est une préparation, il vous faudra téléphoner afin de la commander à l’avance.

L’eau de chaux : Nos grands-mères l’utilisaient beaucoup pour apaiser les maux des bébés. Je me demande souvent pourquoi on laisse de côté toutes les choses qui fonctionnaient au profit des grands comptes des laboratoires pharmaceutiques… Là encore, cela nous a réussi. A donner 10 à 15 minutes avant le biberon avec 1 cuillère à café. Attention le goût n’est franchement pas bon du tout.

Le bain : La chaleur aide et soulage mais pour notre grand préma cela l’agace plus qu’autre chose.

La fleur d’oranger : Une évidence pour mes deux enfants. Nous en mettons dans chaque biberon le soir afin de les aider à passer une bonne nuit de sommeil.

L’homéopathie : Vous pouvez mettre en place avec l’aide de votre médecin ou pharmacien un traitement homéopathique selon les maux de bébé. Chez nous cela n’a pas fonctionné mais chaque enfant est différent.

douleurs au ventre bébé

BabyGaz : Médicament disponible en pharmacie cela n’avait pas marché pour Mini. Il doit normalement apaiser les douleurs digestives ainsi que les gazs.

Les laits végétaux : Et oui, parfois on est bien obligé de se pencher vers une intolérance ou une allergie au PLV. Il existe aujourd’hui beaucoup de solutions pour nos bébés allergiques. On préférera un lait de riz ou un lait allernova. Titou utilise depuis 2 mois le lait Allernova AR de chez Novalac. Cela n’a pas été magique mais au final aujourd’hui, il ne souffre plus de son ventre. Nous avons ainsi commencé la diversification avec des yaourts à base de soja ainsi que des préparations à la vanille et au chocolat sans lactose de chez Modillac. Nous ferons une réintroduction des PLV quand il sera en âge de pouvoir les tolérer.

L’osthéopathie : Grâce à de douces manipulations, l’osthéopathe aidera bébé à tout remettre en place. Il peut y avoir différents troubles lors d’un accouchement mais aussi dans les premiers jours de vie. Malheureusement pour nous, cela n’a pas fonctionné. Notre osthéopathe nous a même dit que le cas de Titou était particulier avec un accouchement à 6 mois de grossesse et une séparation brutale de maman. De ce fait, le stress, l’énervement et la crainte le crispe et il faut du temps pour rétablir psychologiquement la sérénité dans son esprit.

Et vous, vos enfants ont-ils souffert de coliques ?

Avez-vous une astuce à nous partager ?

A très vite pour de nouvelles aventures.

Alexandra de Mamantestavis