23 septembre 2018 Par Alexandra 10

Un changement d’école en maternelle

Coucou mes petits loups.

Aujourd’hui, un petit article personnel qui compte beaucoup pour moi.

Un changement d’école en maternelle : un bouleversement pour maman

Mini a fait le 3 septembre sa rentrée en moyenne section après un changement d’école.

En effet, nous avions fait le choix d’une école privée bien réputée mais qui était loin. Au final, Mini n’y a jamais été à l’aise, je ne l’ai jamais sentie épanouie et nous avions chaque matin 45 minutes de trajet en bus à faire.

De ce fait, après n’y avoir vu aucun bon côté nous avons pris le risque d’un changement d’école dès la moyenne section. Au début, elle était complètement contre et s’énervait à l’évocation de l’idée.

Puis la première semaine a été difficile, il fallait prendre ses marques, découvrir les nouvelles maîtresses, les nouveaux élèves, les nouveaux lieux…

Cela va faire maintenant 3 semaines et quel bonheur !

Maintenant, elle adore ses deux maîtresses et son Atsem. Mini est dans une classe trois niveaux et tout ce petit monde cohabite très bien.

Elle a de nouvelles amies et le plus important : elle prend confiance en elle.

Avant, quand une petite fille lui disait : tu n’es pas ma copine. Cela prenait de grandes proportions et elle prenait ça très à coeur.

Aujourd’hui, elle est plus forte et me répond : je m’en fiche, je joue pas avec elle.

Je suis heureuse et fière, elle a plus progressé en 3 semaines dans cette école publique que dans son ancienne école.

Un changement d'école en maternelle

Le bien-être de son enfant à l’école

Alors, on s’est planté comme on dit chez moi mais on s’en est rendu compte à temps et on a pu agir pour que Mini ait une scolarité épanouie et réussie.

J’ai eu si peur, je m’en suis rendue malade. En effet, je ne dormais plus la nuit en me demandant si un jour elle serait comme tous les autres enfants heureux d’aller à l’école sans pleurer ou s’en rendre malade.

Puis, cette semaine, je l’ai vu courir sur le chemin de l’école, elle souhaitait offrir la petite Pomme de pin qu’elle venait de ramasser à sa maîtresse.

Alors, sur le chemin du retour, j’ai levé la tête vers le ciel en me sentant si soulagée. Et ça y est on y est, je suis maman d’une petite fille scolarisée comme les autres : heureuses et tranquillisées.

Et vous, avez-vous eu des difficultés avec vos enfants à l’école ?

A très vite pour de nouvelles aventures.

Alexandra de Mamantestavis