5 janvier 2021 Par Alexandra 1

Votre corps après une césarienne

Bonjour mes petits loups,

Aujourd’hui, je vais aborder avec vous un sujet qui compte beaucoup pour moi : mes grossesses.

Depuis toute petite, j’avais un pressentiment. Je ne l’explique pas mais je savais que pour moi, avoir un enfant serait très difficile.

Votre corps après une césarienne : Accepter son accouchement

A 24 ans, lors de mon accouchement, j’ai appris que j’avais un utérus unicorne. Un choc incroyable de le savoir si tardivement. Une échographie 3D est indispensable pour poser un diagnostic et j’ai eu mal.

Je ne savais pas ce que cela signifiait, j’avais peur que ma fille puisse avoir la même chose, que sa vie soit difficile à cause de moi.

Aucune malformation n’avait été détectée dans ma famille.

Beaucoup de femmes ayant un utérus unicorne ont une malformation du rein associée avec un seul rein.

De mon côté, j’ai bien deux reins mais un rétrécissement du bassinet du rein droit qui va de pair avec ce problème de naissance.

Ainsi, il y a 30 ans, je suis venue au monde avec une malformation génétique de l’utérus.

Alors, j’ai la moitié d’un utérus, deux ovaires mais une seule trompe.

L’utérus unicorne est une malformation qui n’empêche pas de tomber enceinte mais les risques de fausses couches et de prématurité sont multipliés. En effet, l’enfant ne se développe que dans 50 % d’un utérus.

Lors de ma première grossesse, tout s’est bien passé, je n’ai été alitée qu’au 7 eme mois.

Malheureusement, lors de ma seconde grossesse, l’histoire a été tout autre. Je connaissais les risques, lors de mon entretien avec le gynécologue, je savais que mon utérus avait souffert de ma première grossesse.

Mon seul désir, c’était que mon bébé aille bien et pouvoir l’emmener le plus loin possible.

J’y croyais dur comme fer, je savais que nous pouvions y arriver et j’ai été alitée dès le début de la grossesse.

Au début du sixième mois, je me lève un matin et je me sens agacée, énervée et tous les adjectifs possibles.

J’ai attrapé le sac de maternité et j’ai tout vidé. J’ai remplacé les vêtements naissance par des vêtements prématurés.

Je ne savais pas vraiment pourquoi je faisais ça mais c’était fait.

Quelques heures après, à 31 sa, je perdais les eaux.

Un moment dingue où mon conjoint courait partout où le chien aboyait comme un fou ne comprenant pas l’excitation générale.

Il était 22h30. Ma voisine a récupéré ma fille et on est parti en direction de la maternité.

Je m’étais renseignée des semaines, des mois, sur ma malformation et sur la prématurité. Je savais parfaitement ce qui m’attendait et les risques que mon bébé pouvait encourir s’il naissait prématurément mais ce jour là, en arrivant à la maternité, je ne savais plus rien.

6 mois et demi, je n’ai tenu que 6 mois et demi.

L’équipe des urgences ne connaissait pas bien ma malformation.

Votre corps après une césarienne : L’accouchement par césarienne

Accoucher naturellement avec cette malformation est très compliqué et j’ai dû attendre 15 heures avant qu’une décision de césarienne en urgence absolue soit prise.

Ma deuxième césarienne.

Certaines femmes le vivent très mal, elles ont cette impression qu’on leur vole leurs accouchements, ce moment si fort qu’elles ont imaginé.

Je les comprends. Mais ce n’est pas mon ressenti. Quand on a une malformation avec des risques graves, la césarienne est bien notre dernier souci. On espère déjà que notre bébé et nous-même restions en vie.

En plein milieu de ma deuxième césarienne, je suis tombée à 3 de tension je me suis évanouie et mon utérus s’est retourné. Tout cela s’est terminé en anesthésie générale mais mon enfant était là.

Mon petit chaton si fort et si incroyable était vivant, brave. 24h plus tard j’étais debout sans fauteuil et je me dirigeais vers la réanimation pour admirer mon fils et lui donner toute la force et il en a fallu.

Cela n’a pas été simple pour lui après la réanimation, les soins intensifs, la néonat et l’hospitalisation à domicile ; il a pu poursuivre sa vie avec sa famille de façon moins médicalisée.

Votre corps après une césarienne : Soigner sa cicatrice

Je n’ai pas géré ma cicatrice de césarienne et je n’ai pas non plus fait de rééducation du périnée.

Ma seule et unique obsession était de jongler avec mon mari entre ma fille qui était à la maison et notre bébé en couveuse qui se battait pour vivre.

grand prématurité victoire

Il y a quelques jours Cicalux m’a présenté leur produit médical pour les mamans qui comme moi ont vécu une ou plusieurs césariennes.

Mais au fond, que peut nous apporter Cicalux ?

Cicalux est une technologie se basant sur un traitement innovant pour soigner les cicatrices hypertrophiées, chéloides et/ou hyperpigmentés.

Facile, rapide et indolore cette bande Cicalux, grâce à la pressothéraphie, va hydrater et favoriser la cicatrisation.

De plus, le système est réutilisable.

Que vous soyez encore à la maternité ou si votre cicatrice est plus ancienne, ce système que vous pouvez emmener partout et qui se met en place en quelques minutes peut être votre allié de taille d’après grossesse.

Le but n’est pas de cacher votre cicatrice car si vous êtes comme moi, vous l’aimez, elle fait partie de vous et de l’histoire de vos enfants.

Mais selon les lésions elle peut être désagréable et je suis persuadée que ce système pourra vous aider.

Alors à toutes les mamans ayant eu une césarienne, à toutes les futures mamans ayant peur des conséquences d’une césarienne, preparez-vous en amont.

Laissez cette porte ouverte possible. Sachez que sur n’importe quel accouchement, la césarienne d’urgence peut être envisagée et cela pour le bien de votre bébé et le vôtre.

Rapellez vous que le plus important est la santé de votre bébé.

Je peux vous promettre et vous connaissez maintenant mon vécu avant que je sois Mamantestavis et vous connaissez également la suite de l’histoire, que la seule chose qui compte, c’est la santé.

Il n’y a rien au monde de plus important que cela.

J’espère que cet article aura pu aider des femmes et des mamans dans l’acceptation de la césarienne et dans l’aide que Cicalux peut vous apporter.

Votre corps après une césarienne

Ma cicatrice me plait actuellement mais je souhaitais partager ce produit primé aux autres mamans qui ne sont peut-être pas dans mon cas.

Et vous, avez-vous eu une césarienne ? Comment l’avez-vous vécue ?

Avez-vous aujourd’hui des souffrances ou des gênes liées ?

Avec le code Mamantest bénéficiez de 5 Euros de réduction ainsi que de la livraison offerte. Commandez-le ici.

Je vous embrasse fort.

Alexandra de Mamantestavis

#Articlesponsorisé