16 mai 2022 Par Alexandra Non

Ce moment où tu dis stop

Ces dernières semaines n’ont pas été simples pour moi.

Depuis la grave maladie de Lara j’ai beaucoup de mal a exprimer mes émotions, je dois redoubler de force pour arriver à parler.

Je semble froide, lointaine car je ne sais plus faire, je ne savais plus faire.

Il est difficile d’accepter le fait d’avoir vécu un traumatisme psychique.

Je réapprends à parler de ce que je ressens, je réapprends à parler de ce qui me submerge et m’empêche de respirer.

Entendre mon papa vieillir au téléphone m’empêche de parler. Voir ma fille fatiguée à cause de son traitement me fou une trouille bleue, la voir travailler deux fois plus que les autres car elle a vécu 2 ans entre les hôpitaux me fait de la peine, accompagner mon fils dans des activités de CP alors qu’il est en petite section m’angoisse beaucoup…

Alors j’ai dit stop, je me suis éloignée des réseaux, je me suis éloignée de tout. J’ai besoin d’une vision d’ensemble de la situation pour me reconnecter à ce qui compte vraiment.

Pour régler ces angoisses qui me rongent il faut que je les accepte, que j’en parle et que je trouve des solutions.

On sort de l’hôpital et on retourne à la maison sans se dire que maintenant notre coeur, tête sont malades et qu’il faut accepter qu’aujourd’hui ça ne va pas pour aller mieux demain.

Alors, je vous remercie de tout mon coeur pour vos messages, vos mots d’affection, d’amour mais j’ai juste besoin de temps. J’ai besoin de retrouver une normalité dans notre vie.

Je reviens vite,

Alexandra